voyage-Sur-la-route-avec-Jean-Francois

voyage-Sur-la-route-avec-Jean-Francois

 

Bienvenue sur ce blog !

 

But de ce blog

Ce blog a pour but de vous faire partager les petites choses qui font le bonheur de notre quotidien à travers nos excursions, que cela soit au détours d'une promenade, d'une sortie culturelle, d'une randonnée à vélo ou à pied ou bien encore lors de voyages touristiques. 

 

En effet, ce blog raconte une histoire, celui d'un couple qui s'est constitué à un certain âge certain (47 ans et trois enfants chacun soit 6 au total) et qui a décidé d'aller à la découverte de ce qui l'entoure. Et en générale, les blogs sur les voyages, les randonnées, c'est toujours très loin de chez nous. Alors, c'est comme si cela restait de l'ordre du rêve. Mais là, à 500 mètres de chez vous, il y a quelque chose que vous n'avez jamais vu, et qui mérite d'être regardé. Après, si vous pouvez aller plus loin, tant mieux, mais juste là, pas très loin...

 

Il s'agit non pas de rentrer dans notre vie privée, mais de partager nos découvertes, qu'elles soient de l'ordre du microcosme ou du  macrocosme.

 

Il s'agirait donc là d'une approche très intimiste, liée à une approche,  culturelle et historique, très humble,  de ce qui m'entoure.  Ou alors tout simplement un livret de voyage, qui vous fais découvrir nos parcours, nos découvertes et qui cherche à donner quelques idées. Je m'aventurerais, peut-être, à glisser quelques conseils pour débutant extrême en exploration Pied de nez

 

Et comme le dis Marie-Magdeleine Davy dans " L’homme et l’univers (microcosme et macrocosme)"  :

 

Le microcosme qu’est l’homme et le macroscome qu’est l’univers sont étroitement solidaires. Même si l’homme moderne est tenté de minimiser ce lien, ce dernier n’en reste pas moins essentiel. Durant longtemps, l’univers a été envisagé dans une perspective sacrale, depuis la pierre et la flore jusqu’à la faune et l’homme. En se désacralisant, l’homme a désacralisé le cosmos. Il s’est éloigné des animaux, des plantes et des pierres qu’il a cessé de regarder avec un amour fraternel.

 

Et c'est ce chemin que je veux retrouver mais aussi partager mon retours vers le macroscome " ...entendre le murmure de la voix des pierres, des plantes et des animaux. ... Ecouter le battement d’ailes des oiseaux et leurs chants ; la mélodie de l’eau et de la brise. " Car, toujours en citant Marie-Magdeleine Davy : "Dès que l’homme perd le goût du rythme, de la sonorité et de la splendeur de la nature, il devient amputé d’une partie essentielle de lui-même. Il abandonne le chemin conduisant vers les sources : la sienne et celle de l’univers dont il ne sait plus découvrir les signes."

 

C'est cette partie essentielle de moi-même que je souhaite reconquérir et ce blog n'a peut-être qu'un objectif,  partager un bout de route,  et elle démarre à l'angle de ma rue.

 

Virginie.

 

 

Derniers articles